La récitation du soutra

La récitation du Soutra ouvre l’accès à la connaissance de l’enseignement précieux du Bouddha, au-delà de nos conceptions ordinaires sur la réalité. Elle surprend souvent et nous oblige à éduquer notre esprit à l’écoute et à la curiosité envers un enseignement jusqu’alors inconnu.

Entendre cet enseignement est indispensable, mais évitons d’en interpréter hâtivement le sens : son essence profonde ne se révèle que dans l’accomplissement de la pratique de bodhisattva.

Le Soutra Bleu : le coeur des enseignements

Afin de permettre aux membres une récitation quotidienne, Kakutaro Kubo et Kimi Kotani sélectionnent onze parties clés tirées de la Trilogie du Soutra du Lotus pour composer le corps principal du Soutra Bleu. Même si les membres du Reiyukai peuvent, s’ils le souhaitent, réciter la Trilogie du Soutra du Lotus dans son intégralité, la pratique quotidienne de la récitation est celle du Soutra Bleu. Ces extraits choisis par les deux fondateurs du Reiyukai constituent le cœur des enseignements que nous devons apprendre. Ils indiquent les méthodes à suivre pour nous transformer et les pratiques à accomplir, ils proposent les modèles des grands bodhisattvas et détaillent les actions qui leur ont permis de progresser sur le chemin.

Un enseignement qui se révèle dans la réalité

La récitation du Soutra constitue les prémices nécessaires à la découverte de la réalité vivante de l’Enseignement, au sein de nos relations aux autres. Qu’on en comprenne ou non le sens profond, cet enseignement prendra ensuite vie dans notre réalité si nous souhaitons avec humilité nous ouvrir à son message.

Une méditation active

Une méditation active

La récitation du Soutra permet d’exprimer à voix haute notre conviction que nous sommes responsables de notre propre avenir et de l’amélioration du monde qui nous entoure, et de renforcer notre confiance dans cet enseignement : ce n’est pas au moyen de nos conceptions ordinaires sur la réalité mais grâce à la sagesse qu’il recèle que s’ouvrira le chemin, pour nous et les êtres qui nous accompagnent. Car si la récitation, à l’instar d’une méditation, aide à parvenir à l’apaisement du cœur et à l’utilisation active de notre subconscient, elle comprend l’assimilation et l’apprentissage de la sagesse subtile et profonde du texte.

L'effet dynamique de la récitation

Chaque récitation accroît la clairvoyance. Par conséquent, chaque fois que quelqu’un reprend la récitation du Soutra, c’est avec une conscience plus grande du pouvoir qu’il a d’influencer ses actions. Ainsi naissent le désir de rendre cet enseignement accessible aux autres et le souhait qu’ils expérimentent à leur tour la puissance du sens dont il est porteur. C’est parce que la compréhension du récitant se transforme et l’amène à agir que nous disons que l’effet de ce soutra est dynamique.

Des liens précieux

Comme en témoigne le sens du nom de Dharma familial, placé au centre de notre autel, nous accomplissons cette récitation avec gratitude et un souhait d’éveil pour tous les ancêtres et les membres de notre famille. Cependant, notre vœu d’éveil ne se limite pas à nous-mêmes, à nos ancêtres, aux membres de notre famille mais il s’élargit peu à peu à tous les êtres, et en particulier à ceux que les circonstances nous offrent comme compagnons de pratique.

Moment privilégié pour apprendre à établir le lien indispensable avec les êtres qui ont déjà accompli le chemin, qui protègent et gardent cet enseignement, le Soutra bleu commence par une invocation à tous les bouddhas et aux grands bodhisattvas.
Loin de l’agitation du monde, au moment de leur récitation, les pratiquants expriment leur reconnaissance à toutes ces relations si précieuses pour eux. Ils renouvellent leur vœu d’apprendre et d’ouvrir leur esprit et leur cœur au chemin du Bouddha, et se déterminent à se transformer selon l’Enseignement jusqu’à ce que la réalité de tous se transforme.
Ainsi la récitation constitue-t-elle les prémices nécessaires à la transmission de l’Enseignement aux autres. Cette pratique de transmission, rendue possible grâce au lien d’amitié spirituelle établi avec les aînés de pratique, se réalise au sein des relations karmiques de toute existence. Par cette action, les pratiquants donnent vie au vœu exprimé à la fin du Soutra :

« Puissions-nous, avec tous les êtres vivants, accomplir la voie du Bouddha » !

Haut de page